• Les citations que j'adore :

    Money is a good servant but a bad master.

    — Sir Francis Bacon

Damian, le super consommateur !

(Temps de lecture : environ 5 min)

Si je devais être honnête avec moi-même, je dirais que je suis un super consommateur, aussi bien en matériel (principalement tech + voyages “confort” = j’ai du mal à économiser mon argent) qu’en temps.

Le temps : ressource épuisable.

Oui, le temps se consomme. C’est une ressource (relativement) rare et épuisable. Et clairement, la prise de conscience de la notion qu’un jour, nous allons tous mourrir me fait songer de façon quasi-obsessionnelle à comment je dépense mon temps et combien de temps il me reste.

Mais, malgré cela, j’adore dépenser mon temps afin d’assouvir ma soif incessante de découvrir et d’apprendre. En toute honnêteté, si je m’écoutais, je pourrais facilement tout arrêter et en faire mon quotidien. C’est mon véritable pêché-mignon.

La torture.

Je connais certaines personnes qui arrivent à se discipliner à ne pas prendre un morceau supplémentaire d’un gâteau au chocolat et d’autres qui n’ont aucune discipline et mangeront tout le gâteau sans aucun cas de mauvaise conscience.

“Le seul moyen de délivrer de la tentation, c’est d’y céder” Oscar Wilde

Je lutte quotidiennement avec ce bras de fer mentale entre me laisser tenter par Youtube ou Quora et devoir consacrer mon temps à mon métier professionnel (oui, comme tout le monde, je dois mériter mon salaire et je respecte cette notion) et utiliser mon temps “libre” à bon escient en étant productif pour moi-même (à écrire des billets de blog, faire du montage pour le vlog de ma fille, me pencher sur la maîtrise d’ouvrage d’une idée de startup…etc).

Je suis constamment inspiré/ distrait par de nouveaux sujets.

Youtube est devenu un puit infini pour les curieux, mais aussi une source inépuisable de distraction pour les procrastinateurs.

En une même session de youtube (tout en anglais), je peux passer d’une conférence passionnante de Peter Thiel (1), à une conférence sur la religion et la science de Neil Tyson et cette superbe interview de Neil Tyson, tout en passant par le “Hollywood reporter” sur le film génialissime “The Big short” et les secrets de Pharrell Williams en terme de composition musicale de hits, tout en saupoudrant l’ensemble avec un clip sur des astuces de méditation et des techniques de négociation d’un négociateur du FBI. Et ce clip, sur l’ignorance de l’Homme et ce clip, avec Will Smith, sur la loi de l’attraction et la peur.

Et tout cela, en une simple après-midi. J’apprends tellement. Et j’en fais une véritable boulimie. J’adore ça…

Par ailleurs, j’avais lu un super post sur medium (en français) d’Anne-Laure Fréant, sur le syndrome des “multipotentiels” où elle a la sensation d’être un imposteur en passant d’un sujet à un autre sans réellement “approfondir” le sujet en question. Ce genre de personnalité (dans laquelle je me reconnais absolument) peut être perçu comme une faiblesse dans une entreprise traditionnelle. On a vite l’impression d’être en cage, limité à un sujet unique.

C’est une position difficile. On se sent mal compris, même par nos proches. Cela fera office d’un billet à part entière prochainement. Bref, c’était juste pour souligner les sauts constants d’un sujet à un autre.

La procrastination.

Je m’en veux de céder à ce que je soupçonne d’être des appels de dopamine. Youtube a été parfaitement conçu pour proposer des clips auxquelles vous n’étiez pas en train de réfléchir à ce moment précis. Quora a exactement le même fonctionnement. C’est une véritable manipulation psychologique. (Je vous invite à regarder ce super Tedtalk qui décrit ce phénomène).

Je devais écrire ce billet hier. Mais je me suis laissé tenter par les clips youtube que je viens de citer (et d’ailleurs j’ai oublié ce super clip sur l’art de la guerre de Sun Tzu.)

Ai-je procrastiné ? Est-ce que je me suis laissé distraire ? Ou ai-je appris quelque chose ? Ai-je appris quelque chose qui peut réellement me servir ?

A aujourd’hui, je n’arrive pas à répondre à cette question.

J’ai eu des réponses insatisfaisantes de la part de personnes quasi “cyborgs” (ayant une capacité d’auto-discipline qui me parait incroyable, presqu’inhumain) et d’autres de la part de super-consommateurs n’ayant peu de recul sur l’importance du temps restant et qui se laissent vivre (un choix tout à fait respectable).

J’apprends pleins de choses, certes.

Mais qu’en fais-je ? Que retiens-je ? Qu’est-ce que je peux réellement utiliser de manière productive liée à mon métier ?

Certainement à tort, parfois j’ai l’impression d’apprendre et savoir beaucoup de choses qui n’ont pas ou peu d’utilité dans notre société capitaliste.

Clairement, le contenu des clips que je regarde reste relativement instructif en soi. Comme dirait Tim Urban, je ne passe pas mon temps à regarder des clips d’interviews de la mère de Justin Bieber, chose que je ne juge pas, mais que je qualifie nettement comme une distraction.

Ce sont ces questions de fond que je trouve fascinantes :

Comment juger si notre temps passé a été utile ? Ou encore, est-ce nécessaire que le temps que l’on passe soit forcément utile ?

Les réponses sont totalement subjectives.

Entre “Amour, gloire et beauté” et “Capital”, quelle émission représente une distraction ? Quelle émission est utile ?

L’équilibre à trouver.

Quoiqu’il en soit, je reste persuadé qu’un juste milieu est à trouver dans tout ça. Youtube n’est pas prêt de disparaître. Je ne pense pas être prêt à arrêter d’utiliser Youtube. Mais à la fin de journée, je suis plus que jamais convaincu que dans la vie, il y a les consommateurs et les créateurs.

Un créateur, peu importe la qualité du contenu crée, en fera toujours plus qu’un consommateur qui ne fait rien à part consommer.

Et étrangement, je connais plus de consommateurs qui font du “sur-place” que de créateurs qui se bougent le “derch”…

Ces consommateurs (dont je fais parti) n’agissent pas contrairement aux créateurs. Un créateur, peu importe la qualité du contenu crée, en fera toujours plus qu’un consommateur qui ne fait rien à part consommer.

Et c’est cette idée là qui me fait froid dans le dos et qui me remotive en terme d’auto-discipline…

Et vous ? Arrivez-vous à vous motiver ? A lutter contre la tentation ? Pensez-vous que Youtube et Quora représentent une perte de temps ou une source d’apprentissage ?

Vos commentaires sont les bienvenues ! 😉

Notes :   [ + ]

1.au sujet de son bouquin fascinant 0 to 1 à lire absolument si l’on est tech entrepreneur

Tags:

  • Damian Hazlewood

    Insatiablement curieux

    Passionné de nouvelles technologies, d'innovation, de comportementalisme, de tout-ce-qui-geek, de concepts, de comédies US/UK (movies + standup), de films/ séries (+ scénarios), de musique, de créativité, et de fooding...

  • Show Comments (0)

Your email address will not be published. Required fields are marked *

comment *

  • name *

  • email *

  • website *

You May Also Like

Pourquoi ce blog ?

(Temps de lecture : environ 1 min) La création de ce blog est avant-tout ...